Le jour où…

Ces articles racontent quelques moments important avant notre départ en voyage

Nous avons décidé de partir en voyage en famille…

En fonction de nos emplois du temps, avec Aurélien, il nous arrive parfois de manger ensemble le midi à la maison, puis nous repartons travailler.

Un midi, de fin d’année 2016, au milieu du repas Aurélien me demande “quand est-ce que l’on repart* en voyage ?” Et je lui répond “quand on aura fait un enfant !”

Petits flottements…, nous discutons rapidement, nous passons à d’autres sujets, et retournons travailler.

Le soir, en rentrant Aurélien m’apprend qu’il a acheté un lave-vaisselle. Je suis surprise “ah bon?”, “bah oui, tu m’as stressé ce midi, alors j’ai cliqué, j’ai cliqué et j’ai acheté un lave-vaisselle”…

15 jours plus tard nous allions chercher le lave vaisselle, à pied , avec un diable,(impossible à transporter en vélo).

Quelques mois plus tard, nous sortions de la maternité avec Philaé, en landau (trop tôt pour le vélo!)

* le mot “repart” est lié à des précédents voyages, et notamment :  huigaeb.blogspot.com

Nous nous sommes mis d’accord sur notre destination… ou plutôt le temps qu’il nous a fallu pour nous mettre d’accord sur notre destination !

Comme Aurélien l’a expliqué dans son article “l’envie” nous n’étions pas d’accord sur notre destination. Je rêvais Europe du Nord, pour voyager dans les grands espaces, découvrir les îles Lofoten, et ne pas être m’inquièter pour la santé de Philaé et notamment son alimentation. Aurélien, quant à lui, rêvait de Thaïlande, car la destination est exotique, et parce qu’apparemment les enfants sont source d’une très grande attention.

Nous avions déjà acheter deux cartes des Amériques, en vue d’un futur voyage d’Alaska à la Terre de Feux, mais comme je ne voulais pas partir plus d’un an, nous avons fini par opter pour les Canada et les États-Unis. En regardant des blogs j’ai découvert que des cyclistes avaient aimé pédaler en Basse Californie, et nous avons rajouté le Mexique à notre périple !

Pour définir le trajet, nous avons indiquer sur une carte les endroits que nous souhaitions visiter, et cela nous a fait un tracer.

Pour organiser tout cela il nous a fallu organiser des “soirées voyages” (une soirée dans la semaine où l’on est tous les deux disponibles pour faire des choix. Si l’on est un peu organisé, cela permet à l’un et à l’autre de faire des recherches chacun de son côté et de pouvoir en discuter ensuite).

C’est souvent moi qui mettais un terme à ces soirées en disant “je suis fatiguée, je vais me coucher!”

Nous sommes allés à l’ambassade des États-Unis… 

Pour faire une demande de visa B2* pour les États-Unis, il faut remplir un questionnaire en ligne. Si l’on a beaucoup voyager auparavant, cela peut prendre du temps car il faut notamment répondre aux deux questions suivantes:  – quels sont les pays dans lesquels vous êtes allé les cinq dernières années ?

– et quelles sont les cinq dernières fois où vous êtes allés aux Etats-Unis ?

Lorsque l’on a son passeport encore valide, ça va, sinon il faut faire fonctionner sa mémoire ou aller plonger dans ses carnets de voyage.

Il nous a fallut 1h30 pour remplir le questionnaires, pour Aurélien, j’ai ensuite dit “je suis fatiguée, je vais me coucher !” Au cours d’une autre soirée, j’ai remplir ma demande en ligne en 45 minutes et en quelques instants pour Philaé.

Il est possible de commencer une demande puis de l’interrompre, et de rassembler les membres d’une même famille.

Une fois les questionnaires remplis, il nous a fallut sortir notre carte bleu… 450 euros (150 euros par personne), avec l’espoir que notre demande de visa soit acceptée ! Puis nous avons choisi une date de rendez-vous à l’ambassade américaine à Paris… fait une demande de congé, pour ce jour là, auprès de nos employeurs et acheté les billets de train.

Et finalement, “le jour où nous sommes allés à l’ambassade Américaine” à Paris est arrivé ! Nous avions rendez-vous à 9h, et nous avions un train à midi à la Gare Montparnasse pour rentrer à Nantes. Nos objectifs du jour : répondre correctement aux que

 

Nous avons annoncé notre départ à notre famille…

Nous avons décidé d’acheter une tente avec deux chambres…

Nous avons constaté que le vol retour allait nous coûter 900 euros par personne sans compter le supplément pour les vélos…