Le 04/07/18 lake Swane

Il était annoncé que pour la fête nationale, jour de l’indépendance, il fasse beau mais au lever, nous sommes plutôt embourbés dans un épais brouillard. On sent que le soleil a envie de percer mais il nous faudra attendre 10h, heure de notre départ pour qu’il jaillisse et nous réchauffe. Direction Big fork, la route est large et pas de vent.

A Big fork, après renseignements, nous tombons sur la parade, nous n’allons pas manquer cela. Nous laissons nos vélos près du Fire département où les pompiers lustrent leurs camions. Puis un cortège est formé. Pompiers, policiers, soldats, pom-pom girls, fermiers, équipes de sport défilent en lançant bonbons et friandises. La foule applaudi le drapeau et chante à l’hymne. Quasiment chaque personne de cette foule bigarrée portent au moins un élément vestimentaire aux couleurs du drapeau US.

A 14h, toute est finie et les américains profitent de leur day off pour aller se divertir dans les différents lacs de la région, gros bateaux, jet ski et bouées gonflables sont de sortis.

Passage éclair dans le magasin du coin qui a un rayon munition de fusil plus imposant que le rayon bio. Ensuite nous filons à la recherche d’une plage où tremper nos pieds meurtris pas des heures de chaussures fermées, en bordure du lac Swane.

Aujourd’hui tout le monde est dehors et nous profitons de l’occasion pour demander un lieu où camper. Don nous dit qu’il connait un terrain mais il n’en est pas le propriétaire et qu’en cas de souci, il ne nous a rien dit.

Le lieu est splendide, pins, vu sur le lac, herbe rase. Il faut descendre un peu pour atteindre le lac. Nous lavons Philaé et faisons la lessive avec l’eau du lac, quand arrive une moto, le voisin nous dit que nous sommes installés sur une propriété privé et que la propriétaire ne serait pas d’accord. Je lui répond que tant que la proprio ne le sait pas, tout va bien.

Alors que nous mangeons et que Philaé est couchée, arrive le shérif dans sa grosse voiture, sans gyrophare ni sirène, très cordiale, il décide d’appeler la proprio pour avoir son aval afin de rester sur le lieu. Il prend quand même nos passeport.

Moment de stress allons nous devoir partir? Non, ouf! Nous aurions mis 1 h à tout remballer. Le shérif prendra le temps de poser avec nous sur une photo et de donner un autocollant « junior deputy shérif » à Philaé. Merci à la propriétaire qui vit en Californie de nous avoir laissés profiter de ce petit coin de paradis.

Catégories : Non classé

1 commentaire

Xanax · 26 juillet 2018 à 19 h 33 min

Et c’etait comment votre partie de chasse? C’est curieux, t’en parles pas…

Les commentaires sont fermés.