Le 28/06/18 à waterton glacier NP

Nous avons mis le réveil ce matin à 6h30 afin d’être le plus épargné possible par le vent. Philaé dort toujours alors que nous avons terminé de déjeuner et ranger notre chambre (c’est rapide, un drap de soie, un duvet et un matelas).

Alors que le bleu prédominé les jours précédents, aujourd’hui le ciel est voilé, et lorsque nous prenons la route, nous sentons quelques gouttes qui ne valent pas la peine d’enfiler nos vestes.

Les montées et les descentes s’enchaînent sur de longues lignes droites, un panneau indique les horaires d’ouvertures de la frontière US qui n’est plus très loin. D’autres panneaux indiquent que la wildlife peut traverser la route à tout moment.

Nous roulons bien et lors de notre arrêt repas à l’abri du vent mais dans le froid, il ne fait que 10°, on nous proposera d’être hébergés dans un bungalow.

Pourtant nous refusons, le temps s’améliore et le logement n’est qu’à quelques kilomètres de notre arrêt en cours. Notre quota quotidien n’est pas atteint.

Nous avons devant nous, les sommets de rocheuses encore un peu enneigés, nous pouvons presque les toucher. A la suite d’une belle montée, la vue sur le lac warterton nous surprend.

Nous apercevons quelques biches et surtout des oiseaux. La journée se termine sur une énorme montée, nous n’arrivons pas à la fin et entraînés dans un petit chemin, nous nous fixons pour notre premier camping sauvage.

Après le dîner, il nous aura fallu 1/2 heure pour trouver une branche et arriver à lever notre sacoche de nourriture plus que 5m.

Catégories : Non classé

3 commentaires

Hermann BIORET · 8 juillet 2018 à 3 h 33 min

Tired

Chantal J · 8 juillet 2018 à 10 h 42 min

Avez vous un ours ?

xanax · 10 juillet 2018 à 22 h 37 min

En fait, il n’y a pas de sables bitumineux ou de champs d’OGM au Canada. Ca semble être le paradis sur Terre. Il faut faire comme eux alors.

Les commentaires sont fermés.