22/06/2019 à Yokdzonot
Nous partons de la jolie petite ville de Espita après être passés au distributeur automatique d’eau, 18 litres qui coule en une seule fois, nous nous y étions préparés et nous enchaînons les poches à eau de 4L et les bouteilles. Nous en avons bien plus que nécessaire mais malgré l’heure précoce, il fait déjà trop chaud. Ça y est nous filons vers l’Est, la route est agréable, peu chargée en ce samedi.

A Calotmul, nous achetons des tortillas que nous dispensons, tous les deux kilomètres, par deux à Philaé qui les réclame. Par quatre fois, nous nous arrêtons sur le bord de la route et de préférence à l’ombre.

Le vent d’Est n’est pas encore trop fort en cette fin de matinée. Arrivés à Nabalam, la ville semble morte, pas un habitant en vue. Nous trouvons le préau. Je vais chercher une bouteille d’eau pétillante à la tienda, le vendeur m’explique qu’il y a un cénote, libre d’accès un peu plus loin. Nous mangeons tranquillement avant de décider d’aller nous rafraichir, en regardant des fiancés préparés le préau pour la fiesta du soir. Nous nous fetons les 2 ans et demi de Philaé.

La route du cenote est celle que nous devions emprunter initialement. La route est en mauvaise état et après 500 m, nous y sommes. A une vingtaine de mètre de la route, en contre bas, un grand trou d’eau est caché par les arbres.

Nous y descendons chacun notre tour car Philaé, comme souvent c’est endormie dès notre reprise de roulage. Un groupe de jeune se baigne, comparé aux cenotes enfuis l’eau n’est pas si froide mais nous en profitons quand même.

Après ce court interlude aquatique, nous passons les 18 kilomètres suivant de piste à slalomer au mieux entre les nids de poules pour arriver à Yokdzonot. Nous nous dirigeons vers l’agence municipale où se trouve le terrain de foot et celui de basket. Le policier de faction, tout penaud, nous autorise à dormir près du lieu. Les jeunes commencent une partie de foot, Amélie part avec Phialé vers l’aire de jeu.

En soirée, nous prenons le frais devant la piste en sable, une chauve souris profite de lampadaires allumés pour se gaver de petits insectes.
Categories: Non classé

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *