19/06/19 à Pisté

Peu de chose à dire, nous mangeons et rangeons, Philaé dort plus longtemps dans l’obscurité de la chambre. Ensuite les routes s’enchainent, d’abord petites et sans ligne blanche puis plus grandes, jusqu’à retrouver la 180. Les villages aussi grossissent, d’abord quelques maisons autour d’une tienda et de la place des sports.

Puis nous voilà à la ville jumelle de Chichen Itza, Pisté. La ville n’est pas si touristique, les prix sont plus que raisonnables et nous mangeons à l’abri d’un grand ficus près de jeux d’enfant.

Puis direction un hôtel qui accepte les campeurs dans leur immense jardin. Nous sommes agréablement surpris, il n’y a personne, une grande piscine rien que pour nous et de hauts arbres pour nous faire de l’ombre.

Categories: Non classé

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *