15/06/18 à Valladolid

Nous faisons sécher la tente sur le promontoire en bois où les poubelles sont stockés, le soleil est voilé ce matin. Les passagers des voitures qui ralentissent pour passer le dos d’âne, n’en croient pas leurs yeux de nous voir assis sur nos sièges à petit déjeuner.

Nous remballons pendant que le village dort encore. Nous avançons bien jusqu’à ce que nous arrivions à la route qui mène au village de Chanchen, à ce moment la voie devient un vrai gruyère. Arrivés au village, nous faisons le tour de la place centrale pour trouver du lait aromatisé pour le goûter de Philaé. Les magasins sont dépeuplés et c’est seulement au bout de la troisième échoppe que nous trouvons notre bonheur. Nous sommes surpris car dans aucune d’elles il n’y avait d’avocats.

Alors que nous sortons du village, un panneau indique 24 km jusqu’à Xocen, nous en avons déjà fait 24 et Philaé c’est endormie. Nous décidons de pousser et aidés par un vent fort dans le dos, nous rejoignons le village. La route est entourée de forêt, celle-ci prend même le pas sur les panneaux indicateurs. Parfois des hommes avec de grands coupes coupes sortent d’on ne sait où.

Arrivés à Xocen, nous déjeunons et restons 3h à attendre la fraîcheur sur la place. Les femmes maya arborent de longues robes blanches fleuries. Les taxis attendent de se remplir pour partir vers Valladolid. Nous, nous mettrons moins d’une heure pour rejoindre la grande ville coloniale aux maisons basses et colorées.

Aidés par booking, nous trouvons une auberge de jeunesse avec une piscine et chambre nettement plus propre que d’accoutumée. Nous prévoyons de rester ici deux jours.

Categories: Non classé

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *