10/06/19 et 11/06/19 Punta Allen

Ce matin, le soleil nous réveille dès sa sortie de l’horizon, au dessus de la péninsule de Punta Allen. Nous rangeons la tente et en attendant notre chauffeur, je vais déposer les sacoches et les vélos sur le bout du ponton où la lancha viendra nous récupérer.

Celle-ci arrive vers 8h, une fois amarrée, nous embarquons tout notre barda, pour une courte traversée en direction d’un autre ponton. Une douzaine de lanchas y stationnent en attendant les touristes.

Nous remontons rapidement les sacoches, la carriole ne veut plus s’attacher à mon velo, et sommes dévorés par les moustiques.

Punta Allen, c’est un pueblito de 300m de long sur 200 de large avec des rues en sables et de grosses cordes d’amarrage faisant office de dos d’ane.

Des hommes, lunette, casquette, t-shirt long, capitaine de lancha, se déplace à vélo pour rejoindre leurs embarcations. Nous demandons où camper et nous dirigeons vers le camping « Selva y cielo ».

Des hommes, lunette, casquette, t-shirt long, capitaine de lancha, se déplace à vélo pour rejoindre leurs embarcations. Nous demandons où camper et nous dirigeons vers le camping « Selva y cielo ».

L’emplacement est idéal, beach camping sous les cocotiers sur du sable blanc avec accès à la mer et la piscine.

Pendant deux jours nous allons jouer aux Robinson entre baignade, dégustation de noix de coco, promenades dans le village et repos dans les hamacs. L’électricité est coupé entre 14h-18h et minuit-10h. Un petit bout de carte postale pour nous tout seuls.

Catégories : Non classé