24/05/19 à Xpujil

Les nuits sont enfin plus fraîches, disons moins chaudes, nous nous levons avec le soleil, avant 7h. Philaé ne pense qu’à aller jouer, et prend ce qui lui plaît dans la maison de nos hôtes. Avant le départ, elle se fait piquer par une abeille, la mère de famille lui applique une crème apaisante.

Amélie offre à Carolina, 11 ans, un petit miroir en remerciement. Quant à Philaé, elle reçoit deux jolies barrettes avec des nœuds jaunes. Puis, c’est avec un pot de miel de la « selva » que nous quittons les lieux, Carolina nous explique qu’ici chaque famille à une ruche.
La route 189 passe au milieu de la forêt tropical, dans la Biosphère Calakmul.

Dommage que cette forêt ne nous procure pas plus d’ombre.
Nous constatons que nous ne sommes qu’à 32km de la « grande ville » Xpujil, point centrale entre les deux côtes de la péninsule Yucatán.

Rapidement, en leur demandant où nous pouvons dormir, des chauffeurs de taxi nous indiquent des cabañas, ensemble de petites cabanes en bois. L’endroit est ombragé, pas cher (250 pesos), mais c’est aussi un lieu de refuge pour les moustiques, nous y restons deux jours.

Catégories : Non classé