19/01/19 à ?

Ce matin, malgré la mise en place d’un réveil, c’est Philaé qui est debout bien avant la sonnerie. Didier, Chantal, Amélie et Philaé ne prennent le bus qu’à 8h30, nous avons donc le temps d’avaler le petit déjeuné à l’hôtel et d’arriver en avance à la station de bus. Cela tombe bien car le chauffeur est surpris de voir débarquer 4 vélos et une carriole, il est à peine rassuré quand je lui dis qu’il y en a que 3 et que la carriole est rabattable. Et effectivement cela sera tout juste, vélos, carriole et saccoches dans les soutes en plus des bagages des autres voyageurs.

Je pars seul pour 210km, plus léger, la carriole et Philaé en moins cela se ressent. Je commence par 61km en ligne droite. Ligne droite et horizon plat ponctués par quelques pierres tombales et édifices religieux en l’honneur de la vierge. Le vent me pousse. A Santa Rita, l’ombre d’un terrain de basket couvert est bienvenu pour que je déjeune puis je bifurque vers l’est, le vent aussi, ne m’aidant plus. La fatigue arrive et la soif aussi, il faut dire que je roule plus vite, que je force plus et qu’il fait plus chaud. C’est avec soulagement que je peux acheter des fruits oranges et poires dans le village de Los Pocitos à 91km et aussi de l’eau purifiée, ayant déjà bu 3 litres sur les 8 que je transportait depuis le départ.

La fin de journée se fait plus dur, le terrain plus vallonné, la recherche d’un lieu où dormir, longue. La route est entourée de barrière et il me faut attendre le 116km pour trouver un chemin ouvert qui part vers les cactus et les montagnes.

Je plante la tente à la pénombre, les ombres chinoises des grands cactus dessinent des formes étranges dans le soleil couchant. Alors que je lis tranquillement, un renard passe sans m’avoir vu. Dernière soirée parmi les cactus en Basse Californie, si j’arrive demain à La Paz. Petit pincement au coeur pour ces grands êtres qui ont veillés sur nous depuis presque deux mois.

Categories: Non classé

1 Comment

Xanax · 28 March 2019 at 21 h 01 min

Coucou mon grand,
Je pensais que seul et sans charrette tu aurais avalé au moins 200km, et avec une seule jambe.
Tu as certainement voulu profité du paysage, ou bien de cette journée de tranquillité. Passe du bon temps, on pense à toi. Bisous

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *