16/01/19 à Luigi

Nous demandons à Diana de pouvoir dormir une nuit de plus, elle accepte et nous raconte son histoire. Originaire de Guadalajara, elle est partie avec son copain du sud de la basse Californie pour un voyage à travers le Mexique, vivant de vente de carte postale et t-shirt, projetant des courts métrage. Mais le couple a rompu et Diana se retrouve bloquer à Loreto avec la moitié du matériel et avec l’envie de reprendre la route. Elle a la chance d’avoir trouvé une maison et un jardin dont s’occuper avant de trouver un petit boulot.

Elle connaît warmshowers mais nous invite à rejoindre un groupe facebook et whatapps d’entraide des cyclo voyageur au Mexique.

Nous passons notre seconde soirée à discuter sous le grand tamarinier après avoir préparés à manger. Plutôt dans l’après midi, nous étions allés à la plage où Philaé a pu profiter d’une mer chaude et peu profonde. Nous laissant le loisir de regarder les pélicans, mouettes et frégates plonger dans l’eau à la recherche de poissons frétillants.

Aujourd’hui, nous continuons vers le sud, après avoir passés la rivière Telmo et l’aéroport, nous filons sur une nouvelle 2X2 voies puis les montées et les descentes vers les plages se succèdent. Nous passons un golf bien verdoyant et posons nos affaires pour déjeuner, sur les galets d’une plage squattée par les mini vans américains et canadiens.

L’après-midi, le vent nous porte. En bas de Luigi, nous décidons d’entamer la montée l’ascension attendue pour le lendemain.

Nous mettons une heure à monter plus de 200m de dénivelé dont deux larges lacets nous permettant d’admirer la côte escarpée et les montagnes dentelées.

Nous posons la tente dans le premier chemin bienvenu, extrêmement près de la route mais nous n’avons pas le choix.

Categories: Non classé

1 Comment

Marcel · 22 March 2019 at 8 h 28 min

Beautiful photos. La glace la mer le soleil …. Bonne chance

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *